Lobbying | Sciences Citoyennes - Part 3

L’argent du lobbying: une « transparence » à géométrie variable, déplore ALTER-EU

Par
mercredi 22 juin 2011
Miniature

Dans un communiqué de presse (http://www.alter-eu.org/fr/press-releases/2011/06/22/lobby-millions-missing-from-the-transparency-register) en date du 22 juin, ALTER-EU dénonce l’opacité qui subsiste quant aux sommes dépensées par les industriels et autres multinationales pour faire du lobbying. Certes, la mise en place du registre européen, exigée par la coalition depuis longtemps, est un pas vers une meilleure transparence. Mais force est de constater que ce registre reste très incomplet, à la fois quant aux lobbyistes et à l’argent qu’ils dépensent. Et même lorsque certains montants sont déclarés, il n’y a pas de spécification sur la destination et la nature des interventions ainsi financées. Lire le reste de cet article »

Les espions du BIO ont trouvé la faille : l’OTA (Organic Trade Association), l’Organisation du Commerce de la BIO aux Etats-Unis, est «modifiée» par des acteurs ayant des intérêts dans les OGM

Par
vendredi 10 juin 2011
Miniature

Un court documentaire par des espions du Bio détaille l’influence corruptrice des grandes entreprises multinationales de l’alimentation dans l’Organic Trade Association (OTA).


Les espions du BIO donnent des nouvelles en communiquant des renseignements sur les intérêts financiers et des contributions de campagne des sociétés qui sont représentées au sein du bureau de l’OTA, mais l’histoire qui sous-tend les efforts de Food Inc. pour coopter et en afaiblissant la Bio, tout en protégeant leurs intérêts dans l’agriculture industrielle avec les OGM et leurs fermes industrielles, remonte au tout début du Programme National de la BIO. Lire le reste de cet article »

Après les médicaments toxiques et sans rendu médical effectif comme le Médiator, combien de morts et de malades seront dus à la chimie agricole ?

Par
lundi 21 février 2011
Miniature

Un texte de Jacques Maret

Où va nous mener la chimie agricole ?

Chimie agricole qui a dopé les rendements, devenue une quasi théologie multinationale, et a aussi fait exploser le montant des aides publiques de la PAC: souvenez vous des montagnes de produits des années 70….

Et il ne faut pas se tromper de combat, il ne s’agit pas de faire disparaître toute chimie, celle qui peut sauver des vies. Mais nous parlons ici des molécules qui sauvent les revenus, et non de celles qui sauvent la santé. Lire le reste de cet article »

Le gouvernement missionne le représentant du lobby semencier pour supprimer les droits des agriculteurs sur leurs semences

Par
jeudi 3 février 2011
Miniature

Communiqué de la Confédération Paysanne

Le gouvernement missionne le représentant du lobby semencier pour supprimer les droits des agriculteurs sur leurs semences

C’est avec stupéfaction que la Confédération Paysanne a découvert que le gouvernement a désigné le représentant du GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences) pour défendre la position française sur les droits des agriculteurs lors de la prochaine réunion du Traité international sur les semences. Lire le reste de cet article »

OGM : la bataille de l’information

Par
lundi 31 janvier 2011
Miniature

Des veilles citoyennes pour des choix technologiques éclairés

Depuis les premières actions de contestation à la fin des années 1990, la lutte contre l’introduction des cultures OGM est plus que jamais d’actualité.

Si les militants écologistes affirment qu’elles ne peuvent apporter que des déséquilibres dans l’écosystème et à terme, engendrer des famines, les multinationales de l’agroalimentaire, relayées parfois complaisamment par certains chercheurs, s’obstinent à vanter les bienfaits de ces nouvelles plantes. Face à ces avis divergents, comment le consommateur peut-il se faire sa propre idée sur la question ? Lire le reste de cet article »

Formation FSC : Lobbying

Par
mercredi 9 juin 2010
Miniature

La septième session du Cycle de Formation proposé par la FSC aura lieu le 9 juin 2010 de 19h à 21h30 à Paris (Ageca – 177 rue de Charonne, 75011 Paris. M° Alexandre Dumas (2) ou Charonne (2).

Lire le reste de cet article »

Comment intégrer les sciences à la démocratie ?

Par
jeudi 21 janvier 2010
Miniature

Aujourd’hui la capacité à produire de l’expertise et de la recherche est largement cantonnée aux firmes privées et aux organismes d’Etats. Or avec les lobbyings qui s’exercent sur l’expertise et la régulation publique des risques, avec le reflux de l’Etat entrepreneur de science, et la marchandisation croissante des connaissances, l’Etat n’est plus toujours une garantie suffisante pour assurer une recherche et une expertise d’intérêt général. Lire le reste de cet article »

La déontologie de l’expertise ne se limite pas à la transparence sur les conflits d’intérêts

Par
mardi 5 janvier 2010
Miniature

Le fiasco de la stratégie de lutte contre la grippe A, élaborée par des experts ayant des conflits d’intérêts, n’est qu’un exemple de plus des conséquences néfastes d’un système d’expertise publique dépendant des industriels. Face à l’inertie des autorités, c’est aux citoyens et aux associations de se mobiliser pour briser ce cercle vicieux. Lire le reste de cet article »

Le réseau ETAL (pour l’Encadrement et la Transparence des Activités de Lobbying) appelle à soutenir le MDRGF face à la poursuite-bâillon dont il est la cible.

Par
mardi 5 janvier 2010
Miniature

Selon ETAL, un encadrement législatif est nécessaire en France comme cela s’est fait dans d’autres démocraties pour limiter les dérives du lobbying des groupes d’influence industriels et financiers ainsi que les attaques contre des lanceurs d’alerte. Lire le reste de cet article »

Compte-rendu de l’audition du réseau ETAL au Sénat sur la réglementation du lobbying

Par
vendredi 13 novembre 2009
Miniature
Le Sénat a publié le 7 octobre des premières règles pour l’encadrement des groupes d’intérêts (lobbyistes). Le Réseau citoyen ETAL (pour un encadrement et une transparence des activités de lobbying) les juge partielles et imprécises, même si la mise en place d’un registre obligatoire et la publication des noms des clients des lobbyistes semblent aller un peu plus loin que les dispositions prises précédemment par l’Assemblée nationale. Lire le reste de cet article »