Conférence de Dominique Cellier : « Gènes, profits et pouvoirs » | Sciences Citoyennes

Conférence de Dominique Cellier : « Gènes, profits et pouvoirs »

Par et
vendredi 21 août 2015

Miniature

Conférence donnée à Pont Lagrand (05) le 21 août 2015 à l’occasion de l’Université Buissonnière des Sciences Citoyennes.
Dominique Cellier
Dominique CELLIER est administrateur de Sciences Citoyennes.

Dominique Cellier, administrateur de la FSC, a com­mencé sa carrière d’enseignant-chercheur en ma­thématiques en 1970, au sortir de 1968 en souhai­tant faire des mathématiques qui servent à quelque chose. Le boum de génomique, et la fascination qui en a résulté, l’a conduit à une reconversion vers la bio-informatique, une discipline naissante. Mais c’est aussi l’occasion de sa première objection vis-à-vis de ce réductionnisme qui consistait à considérer qu’il suffisait de décoder l’ADN pour tout comprendre.

La bio-informatique a servi à créer les outils permettant de stocker, d’analyser, de prédire de grandes quantités d’informations et d’améliorer les connaissances sur histoire de l’évolution. Une des consé­quences de cette accumulation d’informations est que des acteurs ont imaginé s’en servir pour du diagnostic médical. Les perspectives de profits gigantesques ont suscité l’intérêt d’acteurs privés se livrant une course effrénée aux brevets. Tout est devenu guidé par cette recherche de profits, ce qui a eu un impact considérable sur le fonctionnement des laboratoires : projets à court-terme, en partenariat avec des entre­prises, avec des chercheurs recrutés en CDD sur un projet. Les cher­cheurs sont en compétition. Il n’y a plus de partage. Alors que c’est la seule garantie de l’évolution des choses. Les premières questions qu’on doit se poser, c’est : la recherche qu’on fait, qui la décide ? Comment la fait-on ? Quelles vont être ses conséquences ? Quel est l’impact sur hu­manité, sur l’avenir des gens ? La responsabilité du chercheur se limite à la responsabilité légale.



Enregistrement et montage réalisés par l’association Kheper.