4e webinaire sur « La place du droit dans les mobilisations » le 8 avril à 14h

Par
jeudi 18 février 2021
Miniature

Bâillonnement de l’action militante, recours contre l’inaction de l’État ou simple allergie de la justice à la science : quels enjeux se cachent derrière ces constats ? Quels outils juridiques sont disponibles pour l’action militante ?
Qu’a-t-on à gagner ou à perdre sur le terrain juridique ?
Lire la suite

Webinaire « Quelle recherche voulons-nous? » mardi 13 avril à 16h

Par
jeudi 8 avril 2021
Miniature

La consultation Horizon Terre TERRE (Tou.te.s Ensemble pour une Recherche Responsable et Engagée), une initiative commune des associations Sciences CitoyennesIngénieurs Sans Frontières et Atelier d’Écologie Politique se poursuit et un webinaire « Quelle recherche voulons-nous pour demain ? » aura lieu mardi 13 avril de 16h à 18h !

Le programme du webinaire :

  • Tour de table: nom / organisation
  • Genèse d’Horizon TERRE
  • Consultation, objectifs

Répartition dans les 4 salons thématiques (Agri / Santé / EHM / Autre à définir sur le moment avec les participant.e.s).

Déroulé de l’atelier (1h) :

  • Présentation de la thématique et des blocs de propositions
  • Tour de table « Qu’est-ce qu’Horizon TERRE peut vous apporter? ; quelles sont les propositions nouvelles à apporter à Horizon TERRE ? ». Travail sur ces propositions.

Retour en plénière:

  • restitution des ateliers, suites d’Horizon TERRE.

Inscrivez-vous à ce webinaire en cliquant ici ou en vous rendant sur ce lien de connexion Zoom (https://us02web.zoom.us/j/84695601648)

 

Lire la suite

Lettre ouverte à M. Timmermans sur les nouveaux OGM

Par
vendredi 2 avril 2021
Miniature

Les nouveaux outils de modification du vivant (CRISPR en tête) ouvrent de nouvelles perspectives qui attisent toutes les convoitises des sociétés de biotechnologie. Les enjeux financiers pour l’agriculture & l’alimentation de demain sont gigantesques. La Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a réglementé en 2019 ces « nouveaux OGM » comme des OGM classiques, suivant le prudent principe de précaution. Ce faisant, la même règlementation s’applique, qui limite aujourd’hui le développement et la commercialisation de ces nouvelles productions, et évite la dissémination d’organismes vivants non complètement maîtrisés. Les lobbies sont depuis cette date à l’offensive pour casser cette loi et faire avancer leur agenda politique et économique, en dérégulant ces nouveaux OGM.

Ce mardi 30 mars 2021, 162 ONG européennes, dont Sciences Citoyennes ont envoyé une lettre ouverte au nouveau vice-président de la Commission pour lui demander de ne pas céder aux sirènes économiques, mais d’entendre la voix de la société civile.

Retrouvez la lettre ici :

https://www.organicseurope.bio/content/uploads/2021/03/High-level-letter-Timmermans_New-GMOs_Layout_20210330.pdf?dd

M. le Premier ministre, pour notre démocratie, l’agrément de l’association Anticor doit être renouvelé

Par
jeudi 1 avril 2021
Miniature

Sciences Citoyennes est co-signataires de la tribune de soutien à Anticor, publiée ce jour dans le Huffington Post.

Lettre ouverte à Monsieur Jean Castex,

L’association Anticor attend depuis plusieurs mois que vous renouveliez son agrément anticorruption lui donnant pouvoir de se constituer partie civile dans des procédures judiciaires visant des affaires de corruption ou de conflits d’intérêts. Le délai d’instruction prenait fin le 2 février, mais vous avez reporté votre décision au 2 avril en demandant à Anticor toujours plus de précisions parfois sans rapport avec les règles d’attribution d’un tel agrément. Tout cela fait légitimement craindre une décision défavorable. Sans cet agrément, Anticor ne pourra plus porter en justice des affaires de corruption au nom des citoyens français. Un scénario à nos yeux inacceptable.

Lire la suite sur sur le site du Huffington Post.

3e appel à projets de recherche participative CO3 (2021)

Par
vendredi 15 janvier 2021
Miniature

Le dispositif Co-Construction des Connaissances (CO3) vient d’ouvrir son 3e appel à projets de recherche participative (APR) dans le but de soutenir des projets de recherche fondés sur les besoins des acteurs de la société civile non marchande et qui les impliquent tout au long du processus. Cette co-construction des connaissances rendue possible par CO3 est renforcée par le dispositif « tiers-veilleur » spécifiquement dédié à l’accompagnement de tous les collectifs de recherche soutenus.
Lire la suite