Pour une Recherche Scientifique Responsable, 3e colloque et vidéos

Pour une Recherche Scientifique Responsable, 3e colloque et vidéos

Après publication de son Manifeste pour une recherche scientifique responsable, l’association Sciences Citoyennes poursuit et élargit sa réflexion. Elle interpelle et à encourage le débat concernant non seulement les finalités de la recherche et la mise en oeuvre de méthodes alternatives mais aussi les responsabilités individuelles et collectives. Lire la suite…

Mieux comprendre la manipulation du climat à grande échelle

Mieux comprendre la manipulation du climat à grande échelle

Dans le cadre des mobilisations citoyennes en marge de la COP21 (21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) en 2015, Sciences Citoyennes a décidé de s’emparer de la question de la géo-ingénierie. Depuis nous participons à l’acculturation sur ces techniques controversées. Lire la suite…

State of play EU Defence Fund: EP plenary vote on Wednesday 12

Par
mardi 11 décembre 2018
Miniature

Sciences Citoyennes est co-signataire de cette lettre ouverte aux parlementaires européens

Dear Member of the European Parliament,

on Wednesday 12 December, you will make a decisive vote on the proposal for a European Defence Fund to dedicate €13 billion for research and development projects in military technologies during the next multi-financial framework.

44 non-profit organisations across Europe have recently alerted about the risks the current proposal entails, regarding the diversion of funds from civilian priorities and the over-influence of the arms industry, as well as the possible contribution to the development of killer-robots and the future exports of EU-funded goods.

Lire la suite…

Justice sociale, justice climatique : c’est un changement de cap qu’il faut imposer

Par
vendredi 7 décembre 2018
Miniature

Tribune parue dans Libération le 7 décembre 2018

https://www.liberation.fr/debats/2018/12/06/justice-sociale-justice-climatique-c-est-un-changement-de-cap-qu-il-faut-imposer_1696384

À l’initiative d’Attac et de la Fondation Copernic, syndicalistes, responsables associatifs et politiques, chercheur·es, universitaires ou artistes appellent à manifester pacifiquement dans la rue massivement le 8 décembre, journée de mobilisation internationale pour la justice climatique, en convergence avec la quatrième journée de mobilisation des gilets jaunes.
Lire la suite…

Apéritif-débat « Recherche médicale responsable » – 17 décembre

Par
vendredi 7 décembre 2018
Miniature

Depuis quelques mois-années, les controverses et scandales sanitaires se suivent et se ressemblent, traduisant l’évolution de notre rapport à la Santé et une profonde mutation des politiques de Santé Publique. Diagnostics, chimiothérapies, implants, traitements… témoignent du développement de plus en plus envahissant d’une certaine Technologisation de la Santé, à laquelle est même aujourd’hui dédié un Institut de l’Inserm.

Derrière chaque controverse ou scandale, se distingue la même vision technologique et marchande de la santé qui structure aujourd’hui les nouvelles pratiques de l’Industrie de la Santé. Pour discuter de cette logique et de son impact sur notre santé, nous recevrons le lundi 17 décembre, dans les locaux de la FPH à Paris (38 rue Saint Sabin, 11e) à partir de 19h30, deux témoins privilégiés :

Lire la suite…

[Communiqué] Alarme climatique : pas de fausses solutions ! Marchons pour le climat le 8 décembre 2018 !

Par
vendredi 7 décembre 2018
Miniature

Le 8 décembre prochain se tiendra une marche mondiale pour le climat. Elle mobilisera partout dans le monde les citoyen.ne.s engagé.e.s pour la justice climatique et sociale. Ceux et celles-ci revendiqueront l’urgence à agir pour la planète et l’humanité. Cette urgence n’a rien de rhétorique puisqu’elle est confirmée et soulignée par le récent Rapport spécial du Giec.

L’association Sciences Citoyennes s’est intéressée depuis plusieurs années aux techniques de manipulation du climat à grande échelle, la géo-ingénierie, et a ainsi apporté sa contribution spécifique aux larges mobilisations du mouvement social et environnemental. Au cours de ces dernières années, les considérations autour de la géo-ingénierie ont sensiblement évolué. Dans le rapport publié en 2014 par le Giec, ces techniques faisaient leur apparition sous la forme d’un plan B laissant entrevoir une place pour les apprentis sorciers du climat. Si le récent rapport du Giec a écarté l’usage de techniques inquiétantes liées à la gestion du rayonnement solaire, il laisse néanmoins une place considérable aux « technologies à émissions négatives », un oxymore regroupant des techniques variées de captations du CO2 et présentes dans 4 scénarios sur 5 envisagés par les experts.

Le recours massif à des technologies à émissions négatives aurait des répercussions certaines et, à coup sûr, inégalitaires à différents endroits de la planète, que ce soit sur l’usage des sols, la production alimentaire ou la biodiversité. Le dernier rapport du Giec ne manque d’ailleurs pas de le souligner. Il est néanmoins primordial de se demander pourquoi ces solutions technologiques incertaines sont précisément celles envisagées dans les modèles climatiques, au détriment de solutions plus justes. Envisager la captation massive de CO2 revient ainsi à remettre à plus tard la question de la réduction rapide des émissions, dont la moitié est imputable aux 10% les plus riches de la population mondiale.

Mettre en avant des solutions relevant du bricolage technologique inégalitaire (et dont l’efficacité est très loin d’être acquise) plutôt qu’attaquer la cause du problème climatique (le recours massif aux énergies fossiles) représente un jeu dangereux dans un contexte mondial où apparaissent des dirigeants jouant les imprécateurs et faisant souvent fi des résultats scientifiques. Les doubles discours conférant à la perversion intellectuelle pour ne pas dire à la bêtise pure et simple pullulent.

Aussi, pour mieux comprendre les enjeux de la manipulation du climat à grande échelle, nous vous invitons à découvrir nos productions (fiches didactiques, bandes dessinées, articles, vidéos…) et en particulier la « fiche » relative aux technologies à émissions négatives (https://sciencescitoyennes.org/geo-ingenierie/).

Pour que les citoyennes et les citoyens aient leur mot à dire dans la prise de décision relevant des grandes orientations climatiques – mais pas seulement -, notre association promeut une procédure claire et codifiée : la Convention de Citoyens (https://sciencescitoyennes.org/convention-de-citoyens/).

Parce qu’il y a plus que jamais urgence à agir, Sciences Citoyennes participera aux mobilisations pour le climat du 8 décembre prochain et ce, malgré les tentatives d’intimidation gouvernementale. Nous invitons nos adhérent.e.s et sympathisant.e.s à en faire autant parce qu’il est plus que temps de sonner l’alarme climatique.

L’association Sciences Citoyennes, représentée par son président Kévin Jean, interviendra sur ce sujet au forum organisé en amont de la marche parisienne pour le climat, le samedi 8 décembre de 10h à 12h à la Bourse du Travail de Paris (3 rue Château d’Eau, 75010). Ce forum a été reporté suite à la fermeture de la Bourse du travail le 8 décembre pour des « raisons de sécurité ».


Ce communiqué est disponible au format PDF en cliquant ici.


 

« Sonnons l’alarme climatique » : plus de 60 associations appellent à se mobiliser pour une transition écologique « plus ambitieuse et plus juste »

Par
lundi 3 décembre 2018
Miniature

Le 8 décembre, sonnons l’alarme climatique. Associations et syndicats s’engagent à rejoindre les mobilisations du 8 décembre et appellent à amplifier le réveil citoyen pour la justice sociale et écologique.

3 ans après les accords de Paris, mobilisons-nous largement ! from CRID on Vimeo.

Lire la suite…

Apéritif-débat « Pas de plastique dans nos assiettes » – 10 décembre

Par
mercredi 28 novembre 2018
Miniature

Depuis une trentaine d’années, la restauration scolaire a subi silencieusement une révolution en profondeur : les cantines locales ont progressivement cédé la place à des cuisines centrales « industrielles » pouvant élaborer des dizaines de milliers de repas quotidiens. Cette logique de centralisation a nécessité l’utilisation de nouveaux processus industriels faisant très largement appel au « Plastique »: aujourd’hui les repas de centaines de milliers d’enfants sont cuits 48 a à 72 heures dans des poches en plastique, conservés jusqu’à trois semaines dans ces poches, conditionnés et réchauffés dans des barquettes en plastique, puis servis dans des assiettes en plastique.

Or le plastique est un produit sournois: loin d’être inerte et inoffensif, il se dégrade et libère des dizaines de composés différents dont un très grand nombre sont toxiques. Lire la suite…

Alarme climatique : pas de fausses solutions ! Marchons pour le climat le 8 décembre 2018 !

Par , et
lundi 26 novembre 2018
Miniature

climate alarmLe 8 décembre prochain se tiendra une marche mondiale pour le climat. Elle mobilisera autour du monde les défenseurs d’une justice climatique et sociale soucieux du devenir de la planète et de l’humanité mais aussi et surtout de l’urgence à agir. Une urgence qui n’a rien de rhétorique puisqu’elle est confirmée et soulignée par le récent Rapport spécial du GIEC.

L’association Sciences Citoyennes s’est intéressée depuis plusieurs années aux techniques de manipulation du climat à grande échelle, la géo-ingénierie et a ainsi apporté sa contribution spécifique aux larges mobilisations du mouvement social et environnemental rassemblé depuis 2015 sous l’étendard de la Coalition Climat 21. Au cours de ces dernières années, les considérations autour de la géo-ingénierie ont sensiblement évolué. Dans le rapport publié en 2014 par le GIEC, ces techniques faisaient leur apparition sous la forme d’un plan B laissant entrevoir une place pour les apprentis sorciers du climat. Si le récent rapport du GIEC a écarté l’usage de techniques inquiétantes liées à la gestion du rayonnement solaire, il laisse néanmoins une place considérable aux « technologies à émissions négatives », un oxymore regroupant des techniques variées de captations du CO2  et présentes dans 4 scénarios sur 5 envisagés par les experts.

Lire la suite…

Sciences Citoyennes recrute un service civique « événementiel/communication »

Par
lundi 26 novembre 2018
Miniature

CANDIDATER

MISSION : Appuyer l’organisation des événements et être force de proposition pour de nouveaux modes de communication

Où ?
Paris 11 (75 – Paris – Île-de-France)

Quoi ?
Le volontaire aura pour mission de :
– soutenir l’organisation des évènements tels que le Festival de cinéma « Sciences en Bobines », qui se déroule la première quinzaine du mois d’octobre, les débats qui sont programmés tout au long de l’année, ainsi que l’ensemble des évènements destinés à un public large (conférences, participation à des évènements militants inter-associatifs, université d’été, etc.). Permettre l’amélioration de nos apparitions publiques, par la consolidation de nos approches (tenue du stand, mise à disposition de documents, affichage) et l’identification de nouveaux moyens d’interaction et de médiation (théâtre-forum, live-stream par exemple) ;
– être force de proposition pour communiquer auprès d’un public plus large et plus jeune. Le volontaire aura notamment pour mission d’utiliser son expertise en matière de réseaux sociaux et de nouveaux médias afin d’apporter son savoir faire en la matière, en partageant avec l’association une manière plus actuelle de toucher et de sensibiliser des publics divers ;
– animer et faire vivre le réseau des adhérents de l’association, à travers des rencontres physiques et à travers de nouvelles propositions quant à la manière de faire du lien avec les membres de notre réseau, en particulier les plus jeunes ;
– être pourvoyeur d’idées pour les membres de l’équipe chargés de la réalisation des supports de communication: le volontaire sera intégré comme une personne riche d’un regard nouveau et moderne sur les outils de communication en vogue et sur la manière de partager, sensibiliser, plaidoyer en faveur d’une cause. Ses propositions pourront être variées (slam, micro-trottoir, bande-annonce par exemple), l’idée étant de laisser libre champ à la créativité et aux envies du volontaire, tout en lui permettant de trouver un vrai cadre d’apprentissage et de développement de ses propres talents grâce à des discussions permanentes inter-équipe et au souci d’agir le plus efficacement possible en réponse aux besoins de l’association.

Quand ?
À partir du 7 janvier 2019 (10 mois, 35 h/semaine) Lire la suite…

Audition « sciences et société » de Jacques Testart par le CESE

Par
vendredi 23 novembre 2018
Miniature

Audition, le 13 novembre 2018, de Jacques TESTART, docteur ès sciences et directeur de recherche honoraire à l’INSERM et président d’honneur de Sciences Citoyennes, par la Délégation à la prospective et à l’évaluation des politiques publiques du CESE dans le cadre de la saisine : « Sciences et société : les conditions du dialogue »

3 questions posées :

  • Comment les résultats de la recherche scientifique peuvent-ils alimenter le débat public ?
  • Quels principes éthiques imposer au chercheur ou à la chercheuse intervenant dans le débat public ?
  • Comment les citoyennes et citoyens peuvent-ils s’emparer des controverses scientifiques ?

 

«Robots tueurs» : la France doit soutenir leur interdiction

Par
mardi 20 novembre 2018
Miniature

Tribune dans Libération du 20 novembre

Par Bénédicte Jeannerod, directrice France d’Human Rights Watch , Anne-Sophie Simpere , coordinatrice en France de la Campagne Stop Killer Robots , François Warlop, ingénieur, administrateur de Sciences Citoyennes, membre de la campagne internationale Stop Killer Robots et Tony Fortin, chargé d’études à l’Observatoire des Armements.

Alors que mercredi se tient à Genève la réunion annuelle de la Convention sur certaines armes classiques (CCAC), la France ne peut que négocier un traité pour interdire ces machines.
Lire la suite…