À lire | Sciences Citoyennes - Part 10

Quand l’industrie pharmaceutique s’offre une caution citoyenne à bon compte…

vendredi 23 septembre 2011
Miniature

Information : Le Comité Français d’Observation des Allergies (CFOA) s’est engagé, en partenariat avec l’IFOP, dans une véritable démarche citoyenne en réunissant citoyens, professionnels de santé et responsables d’associations au sein d’une Conférence de citoyens pour débattre et apporter un avis éclairé sur la question des allergies respiratoires et leur impact sur la qualité de vie des patients. À l’issue de cette concertation, les citoyens ont rédigé une charte de recommandations, qu’ils présenteront à l’Auditorium Paris Centre Marceau le 12 octobre 2011 entre 11h30 et 14h30.

Commentaire : Outre qu’il n’y a aucune information sur la procédure utilisée, on note que le CFOA est financé exclusivement par le laboratoire biopharmaceutique Stallergènes… Ainsi l’IFOP (entreprise de la patronne des patrons) confirme son investissement dans le bizness de la démocratie participative. Et l’industrie pharmaceutique s’offre une caution citoyenne à bon compte. Ce jeu se poursuivra tant que les élus, qui ont le temps de légiférer inutilement à tour de (gros) bras sur la “sécurité”, ne  prendront pas en compte des propositions  de portée majeure comme celle de la FSC concernant les conventions de citoyens.

Lobbying: et notre santé ? Et celle de la planète ?

dimanche 4 septembre 2011
Miniature

Le réseau ETAL (Encadrement et Transparence des Activités de Lobbying), dont Sciences Citoyennes a fait partie jusqu’en 2011, a organisé un cycle de trois séminaires à l’Assemblée nationale et le Sénat, sous le titre La démocratie à l’épreuve du lobbying. Les résumés du deuxième séminaire, faits par l’association Adéquations, sont disponibles. Il a eu lieu le 21 septembre 2010 à l’Assemblée sous le titre Lobbying: et notre santé ? Et celle de la planète ?. Outre la co-organisation, Sciences Citoyennes y a participé à travers Elena Pasca, qui est intervenue aux côtés de François Autain, André Aschiéri, Yveline Nicolas, Guy Kastler, Roger Lenglet, François Veillerette. Voici les résumés des interventions. Lire le reste de cet article »

Recherche et mouvement associatif : des ponts à construire, par Marcel Jollivet

lundi 29 août 2011
Miniature

Natures Sciences Sociétés - avril/juin 2011Nos lecteurs le savent, une réflexion est en cours au sein du comité de rédaction, qui a comme objet d’adapter notre revue à son contexte actuel à partir des enseignements qui peuvent être tirés de ses dix-huit années d’existence. En témoignent d’ores et déjà les modifications apportées à sa structure et à sa maquette. C’est pour accompagner cette réflexion que l’association Natures Sciences Sociétés – Dialogues a pris l’initiative d’organiser, en partenariat avec six autres associations, un Forum des associations intitulé « Repenser le développement : la société civile s’engage », qui s’est déroulé les 20, 21 et 22 janvier 2011 à la Cité internationale universitaire de Paris et qui a été un intense moment de réflexion partagée entre une centaine d’associations (cf. http://www.nss-dialogues.fr/Forum-des-associations-01-2011). Lire le reste de cet article »

De la représentativité des associations environnementales et des coups bas estivaux…

jeudi 28 juillet 2011
Miniature

Le 19 juillet dernier, la députée européenne et présidente de Cap 21, Corinne Lepage publiait sur son blog hébergé par le site de Rue 89 un article intitulé : Le décret qui entube en douce les assos pour l’environnement. Dans les premières lignes de son article, Corinne Lepage explique : « Les mauvais coups se font généralement le 14 juillet ou le 15 août. C’est encore plus tentant en période de crise majeure, comme actuellement. Lire le reste de cet article »

Tu paies, je défends tes intérêts

mercredi 29 juin 2011
Miniature

Il est vachement réglo, ce scientifique. L’astrophysicien Willie Soon s’est illustré ces dernières années par une série de travaux qui dédouanent l’homme de son rôle dans le réchauffement climatique, mais aussi conteste l’idée d’un problème sanitaire avec les émissions de mercure des centrales à charbon, conteste tout impact de l’évolution climatique sur les populations d’ours blancs… De quoi agacer Greenpeace, qui a profité de la loi sur la liberté d’accès à l’information pour enquêter sur les financements du chercheur. Devinez-quoi, ce sont les producteurs d’énergie fossile qui ont le plus contribué au fonctionnement de son laboratoire ces dernières années: le charbonnier Southern, les frangins Koch, Exxon Mobil… Bref, le gars est fiable, tu le paies, et il te renvoie l’ascenseur. Et comme il mange à tous les rateliers, il a expliqué qu’il reste indépendant de ses sources de financement, et qu’il serait même prêt à accepter de l’argent de Greenpeace pour financer ses recherches…

NB. Merci à Denis Delbecq, journaliste indépendant, d’avoir accepté que nous reproduisions son article sur notre blog. Nous vous invitons vivement à visiter son site : Effets de terre.

Barbara Van Dyck : « ne travaille plus avec nous depuis le 2 juin »

mercredi 8 juin 2011
Miniature

Barbara Van Dyck : "ne travaille plus avec nous depuis le 2 juin"

Pour comprendre le sens de cette étonnante capture d’écran, cliquez ici.

La FSC réagit au rapport d’étape de Bertrand Pancher sur la Gouvernance environnementale

mercredi 4 mai 2011
Miniature

Blog de concertation sur la gouvernance environnementale (Bertrand Plancher)L’association pour une Fondation Sciences Citoyennes (FSC) vous remercie pour l’envoi du pré-rapport de M. le député Bertrand Pancher.

Nous tenons d’abord à préciser  des positions qui nous sont attribuées dans la retransmission des auditions :

– À propos des cellules d’alerte que nous préconisons dans les entreprises elles ne sont aucunement réservées aux « entreprises faisant de la recherche » mais à toutes les entreprises employant au moins 10 salariés (voir notre projet de loi ici). Lire le reste de cet article »

« Pour une démocratie des savoirs, vers une démocratisation des choix scientifiques »

mercredi 20 avril 2011
Miniature

Repenser le développement : la société civile s'engageCet article présente le compte-rendu de l’atelier « Pour une démocratie des savoirs, vers une démocratisation des choix scientifiques » qui s’est tenu le vendredi 21 janvier de 14h à 17h dans le cadre du Forum des associations « Repenser le développement, la société civile s’engage ». Lire le reste de cet article »

L’AESA offre le choix des armes…

mercredi 13 avril 2011
Miniature

Le 31 mars dernier s’est tenu à Bruxelles un atelier de consultations de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (AESA, ou EFSA[1] en anglais) qui était censé traiter du concept d’équivalence en substance, comme l’avait initialement proposé la directrice exécutive de l’agence, Madame Geslain-Lanéelle, à la demande de l’eurodéputé José Bové en novembre 2010. Lire le reste de cet article »

Conflits d’intérêts dans les recommandations de bonne pratique. Ou Comment l’influence pharmaceutique dissémine partout et devient invisible

lundi 11 avril 2011
Miniature

À partir d’un exemple concret – une étude parue le 28 mars sur les conflits d’intérêts dans les recommandations de bonne pratique en cardiologie -, l’article explique comment ce niveau de formalisation des connaissances médicales permet d’occulter les conflits d’intérêts (financement industriel, liens d’intérêts des experts…) grâce à l’apparente neutralité du langage scientifique des « directives ». Elles se basent souvent sur des niveaux de preuve très faibles (l’opinion d’expert), ce qui n’empêche pas qu’elles deviennent LA référence dans le système des soins, permettent de disséminer partout l’influence pharmaceutique devenue invisible. Nous verrons que la déclaration publique et la transparence non seulement ne résolvent pas le problème, mais qu’elles sont à double tranchant. Lire le reste de cet article »