La recherche participative, textes et contenus de référence

Par
mardi 11 septembre 2018

Miniature

La recherche participative est un type de participation citoyenne à la recherche, où des membres d’une organisation de la société civile (association, ONG, groupe d’habitants ou de professionnels, etc. ) s’associent avec des chercheurs académiques pour construire et mener ensemble un projet de recherche. L’objectif dans ce type de partenariat est de produire des connaissances qui, à la fois, constituent un réel intérêt scientifique pour le chercheur et répondent également aux besoins du partenaire associatif.

Le soutien de Sciences Citoyennes à ce type de recherche vient de sa volonté d’accroitre les capacités de recherche et d’expertise de la société civile, des forces associatives, syndicales et citoyennes. L’objectif est d’appuyer la constitution d’un tiers secteur scientifique* qui réponde aux besoins sociaux et écologiques croissants et négligés par les orientations scientifiques dominantes, qu’elles soient le fait de l’État ou de l’industrie privée.

Cette page a pour ambition de rassembler en un même lieu les documents, écrits (onglet Rapport) et vidéos (onglet Vidéos), généraux sur l’approche de la recherche participative par Sciences Citoyennes. Pour plus d’informations, vous trouverez également un récapitulatif des dispositifs soutenant ou ayant soutenus ce type de recherche en France (onglet Dispositifs existants); des éléments datés sur l’approche de Sciences Citoyennes dans les 15 dernières années ainsi que les grands rendez-vous nationaux (onglet Historique); et enfin quelques éléments de bibliographie (onglet Bibliographie) et des exemples plus concrets de projets de recherche participative (onglet Des Exemples). Nous ajoutons également des informations sur les Boutiques des Sciences, une des formes de participation citoyenne à la recherche.

* le tiers-secteur scientifique est constitué d’initiatives de la société civile dans lesquelles les citoyens, des militants associatifs ou syndicaux, des usages, des practiciens construisent collectivement des connaissances qui leur sont nécessaires. Il comporte une grande diversité de structures, d’objectifs, de moyens et de pratiques.

Le rapport « La recherche participative comme mode de production des savoirs, un état des lieux des pratiques en France » a été rédigé en 2012, en partenariat avec la Fondation de France, afin de dresser un panorama représentatif des pratiques de recherche participative en France et d’identifier différents éléments pour une meilleure compréhension des blocages, ressources et mécanismes à l’oeuvre. Les constats et préconisations formulées restent tout à fait d’actualité.

Rapport 'La recherche participative comme mode de production des savoirs'


Repenser l’évaluation de la recherche participative

Les spécificités de la recherche participative comme mode alternatif de production de savoirs scientifiques imposent de définir des modalités d’évaluation différentes de ce que propose le cadre dominant de l’évaluation scientifique. L’apport des savoirs co-construits ne se limitent pas à leur qualité scientifique mais tient aussi à leur pertinence sociale et aux méthodologies de collaboration utilisées entre chercheurs et non-chercheurs pour les élaborer. L’étude menée vise à proposer des pistes de réflexion pour consolider un cadre d’évaluation stabilisé pour ces pratiques de co-construction des savoirs.

  • Fiorini C., 2016, « La recherche participative comme mode de production de savoirs original répondant aux besoins socio-environnementaux des citoyens ». Sciences Citoyennes.  52p. (document intégral disponible sur demande)

Synthèse du rapport


Vers une plateforme en ligne sur la recherche participative ?

La plateforme en ligne constituerait un outil majeur pour permettre aux acteurs qui s’engagent dans des recherches participatives et à ceux qui s’y intéressent d’accéder à des ressources, de croiser leurs expériences et de partager leurs réflexions.L’enquête menée auprès d’une diversité d’acteurs impliqués  confirment la pertinence d’un tel outil pour dépasser les nombreux obstacles au développement des pratiques de recherche participative en France.

  • Fiorini C., 2016, « La recherche participative comme mode de production de savoirs original répondant aux besoins socio-environnementaux des citoyens ». Sciences Citoyennes.  52p. (document intégral disponible sur demande)

Synthèse du rapport

Isabelle Goldringer, administratrice de Sciences Citoyennes, répond à TV Bruits pour une interview en direct des Universités d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux, l’occasion d’une présentation rapide de la recherche participative et de ses enjeux :


Cyril Fiorini, ancien chargé de mission de Sciences Citoyennes, nous parle dans un CLOM (Cours en Ligne Ouvert et Massif) de la recherche participative : la connaissance enrichie par la rencontre des savoirs.


Laurent Maillot, ancien chargé de mission recherche, science et société au Conseil régional d’Île-de-France, rappelle l’expérience et les enseignements du programme Partenariats Institutions Citoyens pour la Recherche et l’Innovation (PICRI) porté par le Conseil régional d’Ile-de-France jusqu’en 2016. Il met en lumière l’intérêt du développement pour le territoire des démarches de co-construction des savoirs.

 
Dans le cadre d’un travail mené depuis 2016 avec l’ADEME, en collaboration avec un comité de suivi mixte, Sciences Citoyennes a facilité la création d’un dispositif expérimental de soutien à la recherche participative, porté par quatre bailleurs (ADEME, Fondation de France, Agropolis fondation, Fondation pour le Progrès de l’Homme Charles Léopold Mayer).

Un appel à projets de recherche « Co-Construction des Connaissances » a été lancé début juillet 2018. Les documents afférents à cet appel sont disponibles ici. L’appel est amené à être renouvelé en 2019 et 2020.

Cet appel à projets s’inscrit dans un dispositif plus large, ayant vocation à impulser une dynamique et une réflexion sur les changements qu’amène la recherche participative sur le métier des acteurs impliqués (bailleurs, chercheurs, associatifs), mais aussi sur les connaissances produites et les actions permises par ces nouveaux savoirs co-construits. La vision commune et partagée entre les bailleurs est issue, entre autres, de deux séminaires de travail, qui ont rassemblé plus d’une dizaine de financeurs de la recherche (privé et public) autour du développement de la recherche participative.

Synthèse séminaire 27 juin 2018

Synthèse séminaire 17 octobre 2018


Quelques exemples de dispositifs disparus….

 
Quelques repères historiques sur l’implication de Sciences Citoyennes dans le soutien à la recherche participative

2002 : création de l’association Sciences Citoyennes (l’association portait jusqu’en 2015 le nom Association pour une Fondation sciences citoyennes)

Février 2004 : Sciences Citoyennes (SC) publie une note sur le Tiers secteur scientifique intitulée « L’expertise et la recherche associative et citoyenne en France. Esquisse d’un état des lieux »

2004 : Sauvons la recherche – Rôle de Sciences Citoyennes dans le débat – Ouvrons donc la recherche !

2005 : Rôle de Sciences Citoyennes dans la création du dispositif PICRI du Conseil régional d’Île-de-France (source : Un possible, impossible, la co-production des connaissances entre science et société : étude de recherches collaboratives entre chercheurs et acteurs dans le cadre du dispositif PICRI,  Christine Audoux)

2009 : Participation au comité de pilotage du programme REPERE du ministère de l’Environnement (retrait de Sciences Citoyennes pour dépôt d’un projet)

2011 : Rôle de Sciences Citoyennes dans la création du dispositif Chercheurs-Citoyens du Conseil régional Nord-Pas-de-Calais

2013 : Sciences Citoyennes publie le rapport « La recherche participative comme mode de production de savoirs. Un état des lieux des pratiques en France ». Une synthèse du rapport est produite.

2012-2014 : Sciences Citoyennes participe aux Assises de la recherche – Contribution à la consultation publique dans le cadre de la Stratégie Nationale de Recherche

2015 : Sciences Citoyennes s’adresse au Comité d’éthique du CNRS (COMETS) suite à la publication de son avis sur les « sciences citoyennes ». Dialogue avec le CNRS

2015-2016 : Sciences Citoyennes participe aux travaux de la mission Sciences participatives (participation aux ateliers, production d’un cahier d’acteur), mission commandée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. La réaction de Sciences Citoyennes.

2015-2018 : Sciences Citoyennes est membre de la commission pluraliste REPERE mise en place par le ministère de l’Environnement

2016 : Publication des synthèses sur l’évaluation de la recherche participative et sur la création d’une plateforme sur la recherche participative

2016-2018 : Sciences Citoyennes participe au Groupe Thématique National (GTN) Science With and For Society (SWAFS) mis en place par le ministère de la Recherche, en vu de proposer des axes de travail sur le thème Sciences Société dans le programme de recherche européen Horizon 2020

2016-2018 : Dans le cadre d’une convention avec l’ADEME, Sciences Citoyennes est à l’initiative de la création du dispositif CO3. Co-Construction des Connaissances co-porté par l’ADEME, la Fondation de France, Agropolis Fondation et la Fondation Charles Léopold Mayer-FPH. Le 1er appel à projets de recherche participative CO3 est lancé le 3 juillet 2018

 
Quelques publications référence :

 
Quelques exemples de projets de recherche participative, auxquels a participé Sciences Citoyennes :

et plus généralement les projets de sélection participative sur différentes thématiques : voir Fiche de synthèse sur la sélection en recherche participative.

 

 

L’appellation Boutiques des Sciences est issue d’expérimentations menées dans les années 1970 au nom de Sciences Shops. Ces structures avaient pour mission de mettre les moyens de l’Université au service direct de la société. Elles constituent aujourd’hui une interface entre recherche souhaitant s’ouvrir à la société et une société désireuse de participer à la définition des politiques publiques. Pour plus d’infos, voir l’ouvrage à venir « Boutiques des Sciences. La recherche à la rencontre de la demande sociale » :  https://www.decitre.fr/livres/boutiques-de-sciences-9782843772146.html

et ci-dessous,

Liens vers quelques Boutiques des Sciences et réseaux sur le sujet :