Mieux comprendre la manipulation du climat à grande échelle

Mieux comprendre la manipulation du climat à grande échelle

Dans le cadre des mobilisations citoyennes en marge de la COP21 (21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques), Sciences Citoyennes a décidé d’aborder la question de la géo-ingénierie. Ses travaux constituent une contribution au projet global de la Coalition Climat 21. Lire la suite…

Éléments de plaidoyer

Éléments de plaidoyer

Après publication de son Manifeste pour une recherche scientifique responsable, l’association Sciences Citoyennes poursuit et élargit sa réflexion. Elle interpelle et à encourage le débat concernant non seulement les finalités de la recherche et la mise en oeuvre de méthodes alternatives mais aussi les responsabilités individuelles et collectives.

Lire la suite…

On ne sauvera la recherche que si on l'ouvre à la société

Par
lundi 26 janvier 2004
Miniature
Si la marchandisation des savoirs est une menace, ne pas écouter la société civile l’est tout autant. Libération / Rebonds /22 janvier 2004. En quelques jours, plus de 17 000 chercheurs ont signé une pétition dans laquelle ils mettent en balance leur démission de toute responsabilité administrative si le gouvernement ne change rien à sa politique budgétaire… Dans un milieu qui n’est pas caractérisé par les traditions de mobilisation collective, il s’agit d’un bon indice de la crise que traverse aujourd’hui la recherche. Lire la suite…

La science en crise ? Comment retisser des alliances avec la société ?

Par
lundi 26 janvier 2004
Miniature

Intervention introductive d’Isabelle Stengers au colloque « Quelles sciences pour quelle société » organisé par la revue EcoRev’ en novembre 2001. Isabelle Stengers est philosophe, enseigne à Bruxelles, travaille depuis de nombreuses années dans le domaine de la philosophie des sciences, de l’épistémologie, du rapport des sciences à la démocratie. Lire la suite…

Mettre les sciences en démocratie

Par
lundi 26 janvier 2004
Miniature

Christophe Bonneuil est chercheur en histoire des sciences au Cnrs et membre de la Fondation Sciences Citoyennes. Yves Sintomer est professeur de sociologie à l’Université de Paris 8- St.-Denis et spécialiste de l’espace public. Ils retracent les transformations des rapports entre science et société depuis un siècle et radiographient la difficile émergence de la société civile comme acteur central de la gouvernance de la recherche, à laquelle l’ouvrage de Richard Sclove est une contribution. Lire la suite…

Les ateliers scénario

Par
lundi 26 janvier 2004
Miniature

En 1992, l’Office Danois de Technologie initiait un projet intitulé « Obstacles à l’écologie urbaine », centré sur des questions de déchets, d’énergie et d’habitat. Ses concepteurs avaient commencé par établir quatre scénarii retraçant chacun une journée de la vie d’une famille moyenne imaginaire. Des ateliers de travail furent organisés dans quatre villes différentes, regroupant des politiques, des experts, de représentants du monde économique et des habitants, avec pour objectif de développer des « visions » de l’écologie urbaine, d’identifier les obstacles à leur réalisation et de proposer des solutions pour lever ces obstacles. Les quatre scénarii servaient de base à ce travail, afin d’en garantir le caractère concret et de stimuler la créativité. Les résultats de cette expérience furent ensuite intégrés par le gouvernement danois dans un plan national d’écologie urbaine. Deux autres ateliers scénario ont été organisés depuis au Danemark : en 1995 sur « La librairie de l’avenir » et en 2001 sur « L’avenir de l’éducation ». Lire la suite…

Les cellules de planification

Par
lundi 26 janvier 2004
Miniature

Les « cellules de planification » (Plannungszellen) ont été initiées par le sociologue allemand Peter C. Dienel dans les années 1970. D’abord appliquées à la scène politique locale en Allemagne, elles se sont aujourd’hui répandues dans de nombreux autres pays. Aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et en Espagne, ce modèle est aussi connu sous le nom de « jury de citoyens » (citizens jury), avec des différences minimes par rapport au modèle allemand. Lire la suite…

L’Université de l’Etat du Rio Grande do Sul

Par
lundi 26 janvier 2004
Miniature

Comme de nombreux autres pays d’Amérique latine, le Brésil a toujours considéré la formation des élites comme un élément clé dans le processus de construction d’un Etat-nation, puis dans les efforts de sortie du « sous-développement ». Au cours des dernières années, dans un contexte de désengagement général de l’Etat vis-à-vis de l’éducation, c’est encore l’enseignement supérieur, facteur supposé de compétitivité sur le marché mondial, qui s’en sort le mieux, au détriment des écoles primaires et de l’enseignement général. Les universités publiques brésiliennes, qu’elles soient gérées au niveau fédéral ou au niveau des Etats (ceux de Rio de Janeiro et de São Paulo notamment), sont donc caractérisées par une forte sélection, qui oblige de nombreux étudiants à se tourner vers les établissements privés. Comme n’importe qui ou presque peut créer une université au Brésil, ce secteur privé est lui-même d’une grande diversité, la principale ligne de partage passant entre les universités à but lucratif et celles à but non lucratif (dites « université communautaires »), en particulier les grandes universités catholiques, qui se retrouvent dans la plupart des Etats brésiliens. Lire la suite…

Du bon gouvernement des risques. Le droit et la question du "risque acceptable"

Par
lundi 26 janvier 2004
Miniature

Amiante, vache folle, sang contaminé, OGM : le risque écologique et sanitaire est au cœur de nouvelles mésententes entre les citoyens et les institutions.
Un nouveau livre de Christine Noiville. Lire la suite…

Quelle science pour quelle société ?

Par
vendredi 23 janvier 2004
Miniature

En ces temps très particuliers où la recherche est soudain sur le devant de la scène médiatique, les Verts souhaitent confronter leur vision des questions ayant trait à la recherche et à la science à celles d’acteurs institutionnels, associatifs, citoyens… Nous vous convions à participer à une journée de débats sur le thème : Quelle science pour quelle société ? le vendredi 27 février à l’Assemblée nationale. Lire la suite…

Démocratiser la recherche

Par
jeudi 22 janvier 2004
Miniature

Si la marchandisation des savoirs est une menace, ne pas écouter la société civile l’est tout autant. Libération / Rebonds /22 janvier 2004 – lien vers l’article – En quelques jours, plus de 17 000 chercheurs ont signé une pétition dans laquelle ils mettent en balance leur démission de toute responsabilité administrative si le gouvernement ne change rien à sa politique budgétaire… Dans un milieu qui n’est pas caractérisé par les traditions de mobilisation collective, il s’agit d’un bon indice de la crise que traverse aujourd’hui la recherche. Lire la suite…

Débat : "Le vivant est-il une marchandise comme les autres ?"

Par
lundi 12 janvier 2004
Miniature

15 janvier 2004 (20h-22h) – Le vivant est-il une marchandise comme les autres ? Quelle est la frontière entre vivant et matière inerte, entre humain et non humain ? Que peut-on considérer comme bien commun, non commercialisable ? Peut-on distinguer découverte et invention, « donné » et « fabriqué », « produit de la nature » et « produit de l’homme » ? Lire la suite…