Rencontre internationale à Paris pour la reconnaissance de la société civile comme acteur de la recherche scientifique | Sciences Citoyennes

Rencontre internationale à Paris pour la reconnaissance de la société civile comme acteur de la recherche scientifique

Par
mercredi 29 août 2007

Miniature

Demain s’ouvrira jusqu’au 1er septembre à l’Ecole des Mines la troisième conférence internationale « Savoirs Vivants ». 300 chercheurs et représentants associatifs viendront de tous les continents pour témoigner du dynamisme des pratiques scientifiques citoyennes et proposer une nouvelle gouvernance de la science, qui prenne en compte les intérêts et les aspirations de la société.La conférence « Savoirs Vivants » se tient à Paris alors que l’orientation démocratique de la recherche, la nécessité d’une expertise indépendante et l’écologisation des politiques de recherche seront des points-clés du « Grenelle de l’environnement », prévu par le gouvernement en octobre.

« La France doit changer sa politique de recherche si elle veut vraiment contribuer à un autre avenir pour la planète » prévient Claudia Neubauer, directrice de la Fondation Sciences Citoyennes et co-organisatrice de la conférence.

L’analyse des priorités de la recherche nationale montre en effet que la France est à la traîne sur les thèmes liés au développement durable. Au sein de l’Europe des 15, la France se situe ainsi au 13e rang dans le domaine de l’agriculture biologique, au 12e rang en recherche en écologie, au 10e en santé environnementale et au 12e en énergie éolienne, alors que 40% du budget de la recherche nationale sont consacrés aux programmes technologiques militaire, nucléaire, aéronautique et spatial []].

« Le nombre et la qualité des participants à la conférence Savoirs Vivants montrent l’expertise et la compétence des associations et mouvements sociaux dans le domaine scientifique » déclare Claudia Neubauer. « Il est temps que la société civile soit reconnue comme productrice de connaissances, et que ce « tiers-secteur scientifique » soit enfin accepté comme partenaire d’une recherche publique tendue vers l’intérêt général » ajoute Norbert Steinhaus du réseau international des boutiques de sciences.

« A l’heure de la marchandisation de la science et de la mainmise industrielle sur la connaissance, les chercheurs sont enrôlés au service de modes de production qui sont souvent la cause de la destruction de notre planète et de crises sanitaires telles que l’épidémie de cancers qui menace les pays industrialisés » déclare Jacques Testart, biologiste et président de la Fondation Sciences Citoyennes. « Il faut établir un nouveau contrat entre science et société et définir de manière démocratique les priorités de la recherche, afin que celle-ci contribue à l’épanouissement des citoyens plutôt qu’aux profits des multinationales » conclut Jacques Testart.

RAPPEL : Conférence de presse vendredi 31 août à 11h à l’Ecole des Mines, voir invitation sur :
http://sciencescitoyennes.org/tiers-secteur-scientifique/living-knowledge-conference-sur-la-recherche-citoyenne/%c2%ab-quelle-place-pour-la-societe-civile-dans-la-recherche-scientifique-%c2%bb/

Pour plus d’informations :
Claudia Neubauer, directrice de la Fondation Sciences Citoyennes, 01 43 14 73 65

La conférence « Savoirs Vivants » est organisée par la Fondation Sciences Citoyennes, le réseau international des boutiques des sciences (International Science Shops Network, ISSNET), le réseau international des ingénieurs et scientifiques pour la responsabilité mondiale (International Network of Engineers and Scientists for global responsibility, INES), le Centre de Sociologie de l’Innovation de l’Ecole des Mines (CSI) et l’Unité des Transformations sociales et politiques liées au vivant de l’INRA (TSV).

Le programme complet de la conférence « Savoirs Vivants » est disponible sur :
http://sciencescitoyennes.org/category/tiers-secteur-scientifique/living-knowledge-conference-sur-la-recherche-citoyenne/


[] L’analyse scientométrique des priorités de la France en matière de recherche est l’objet de la Note 2 de la Fondation Sciences Citoyennes, « Quelle politique scientifique pour entrer dans le 21ème siècle ? Vers un nouveau contrat entre recherche et société », octobre 2004 ; voir en particulier l’Annexe 3, page 52. Note disponible sur : http://sciencescitoyennes.org/communiques-notes-et-syntheses/notes-et-syntheses/quelle-politique-scientifique-pour-entrer-dans-le-21e-siecle-vers-un-nouveau-contrat-entre-recherche-et-societe/