Santé | Sciences Citoyennes - Part 20

AFSSE : premier pas et premier faux pas !

Par
lundi 23 juin 2003
Miniature

La Fondation Sciences Citoyennes, et l’Association Ovale ont tenu une conférence de presse le mardi 24 juin 2003 au sujet des conditions dans lesquelles a été émis l’avis de l’AFSSE sur les risques liés aux antennes relais et aux téléphones portables. Lire le reste de cet article »

Les conditions de l'expertise

Par
lundi 23 juin 2003
Miniature

M. Philippe Kourilsky et Mme Geneviève Viney ont présenté en octobre 1999 un rapport au Premier Ministre intitulé « Le principe de précaution( [1]) ». Ce rapport n’est pas le seul à traiter de la question de l’expertise, mais il résume assez bien le consensus qui se dégage en la matière et a, de fait, été peu critiqué. Lire le reste de cet article »

Compléter le dispositif de sécurité sanitaire

Par
lundi 23 juin 2003
Miniature

Faire de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’environnement (AFSSE) une agence de moyens. L’AFSSE a été créée par la loi du 9 mai 2001. Elle est un établissement public de l’État placé sous les tutelles des Ministres de l’Environnement et de la Santé. Elle a pour mission de contribuer à assurer la sécurité sanitaire dans le domaine de l’environnement et d’évaluer les risques sanitaires qui sont liés à l’environnement. Elle a pour vocation de fournir au Gouvernement l’expertise et l’appui scientifique et technique nécessaires à l’élaboration et à la mise en oeuvre des dispositions législatives et réglementaires. Lire le reste de cet article »

Organiser la controverse sur les enjeux scientifiques

Par
mardi 22 avril 2003
Miniature

André Cicolella est toxicologue. Avec d’autres scientifiques, dont Jacques Testart, il a créé la Fondation Sciences citoyennes, pour impliquer les citoyens dans les débats qui les concernent, comme les OGM, l’amiante ou le nucléaire. Lire le reste de cet article »

"La protection du lanceur d’alerte sanitaire"

Par
mercredi 9 avril 2003
Miniature

Le lanceur d’alerte est devenu un personnage central dans les questions de risque sanitaire. L’expérience montre, en effet, que dans la plupart des grandes affaires de sécurité sanitaire et environnementale, les difficultés généralement rencontrées par les lanceurs d’alerte, qu’il s’agisse d’individus ou de collectifs, retardent d’autant les mesures de gestion, de plusieurs mois à plusieurs décennies, temps pendant lequel des victimes « évitables » apparaissent. Lire le reste de cet article »

Quelle participation des malades au système de santé ?

Par
mercredi 26 février 2003
Miniature

Depuis le début des années  » Sida « , la place des malades dans le système de santé a changé. Certaines associations sont devenues des partenaires obligés. Y compris en matière de recherche biomédicale. Le Téléthon vient chaque automne nous le rappeler. Lire le reste de cet article »

4. Un exemple : la ville de Steenwijk

Par
mercredi 2 octobre 2002
Miniature

Le cas de la ville Steenwijk est un bon exemple pour montrer la complexité des problèmes qui peuvent être traités dans une boutique de sciences. Le problème des habitants de Steenwijk a aussi bien des dimensions scientifique et sanitaire que politique et économique. La boutique a rempli ici à la fois un travail scientifique mais surtout un travail de médiation et de la recherche d’un consensus. Lire le reste de cet article »

L'expérience néerlandaise

Par
mercredi 2 octobre 2002
Miniature

Le modèle des boutiques de science néerlandais s’est inspiré de l’expérience des « boutiques de droit » initiées en France dès 1873 qui étaient de centres communautaires animés par des bénévoles en milieu ouvrier, et chargés de susciter une participation à la vie locale tout en offrant un certain nombre de services gratuits d’informations sociales et juridiques (Revon 1978). Un premier précurseur des actuelles boutiques de sciences existait entre 1908 et 1919 à l’Université de Delft où des étudiants avaient ouvert un bureau qui traitait des questions relatives à la santé, aux conditions de travail et à l’environnement. Les boutiques de sciences telles qu’elles existent aujourd’hui aux Pays Bas ont commencé en 1973 (Spits 1999). Pour y arriver, il fallait toute une série d’événements qui ont déclenché le mouvement des boutiques de sciences. Lire le reste de cet article »

La brevetabilité du vivant

Par
mercredi 29 novembre 2000
Miniature

En 1998, après dix ans de négociations, une directive européenne a consacré la brevetabilité de tous les organismes vivants, excepté l’être humain, de tous leurs éléments et produits, y compris les éléments d’origine humaine, gènes, cellules, organes et tissus. Tout aussitôt, certains États membres ont refusé la transposition, l’opinion publique européenne déjà ébranlée par le gène Terminator s’est émue, des pétitions ont circulé pour demander que des limites éthiques à la brevetabilité du vivant soient renégociées. Lire le reste de cet article »

Les organismes génétiquement modifiés (OGM)

Par
jeudi 29 juin 2000
Miniature

Cet avis n’a pas vocation à traiter tous les problèmes soulevés par les OGM, mais seulement à faire le point en juillet 2000, sur les seuls organismes végétaux et avec des préoccupations du développement durable. Cependant la question des OGM a permis de révéler un certain nombre de difficultés de l’organisation du pouvoir politique à propos des productions scientifiques et techniques, qui obligent à articuler choix politiques et savoirs, scientifiques ou profanes. Les propositions qui sont faites ici, à partir du cas des OGM, intéressent donc aussi la plupart des nouvelles technologies. Lire le reste de cet article »