A la une

Produire autrement, publier autrement, évaluer autrement… un autre monde de la recherche est possible !

Par
lundi 6 mars 2017
Miniature

La Recherche vit un schisme avec la Société. Cette défiance peut être liée à une forte évolution du paysage scientifique et une libéralisation de son activité à différents échelons.

 

Produire autrement

Si ce message concerne en premier lieu un secteur agricole acculé au changement de paradigme, il peut tout autant concerner un autre domaine également producteur, mais de connaissances : celui du monde scientifique. Longtemps sacralisé pour garantir une liberté absolue du chercheur en toutes disciplines, le mode de production des savoirs doit aussi être reconsidéré aujourd’hui, à l’aune d’une société qui évolue fortement et est en droit d’exiger une science qui réponde mieux à ses attentes.

Lire la suite…

Tu paies, je défends tes intérêts

Par
mercredi 29 juin 2011
Miniature

Il est vachement réglo, ce scientifique. L’astrophysicien Willie Soon s’est illustré ces dernières années par une série de travaux qui dédouanent l’homme de son rôle dans le réchauffement climatique, mais aussi conteste l’idée d’un problème sanitaire avec les émissions de mercure des centrales à charbon, conteste tout impact de l’évolution climatique sur les populations d’ours blancs… De quoi agacer Greenpeace, qui a profité de la loi sur la liberté d’accès à l’information pour enquêter sur les financements du chercheur. Devinez-quoi, ce sont les producteurs d’énergie fossile qui ont le plus contribué au fonctionnement de son laboratoire ces dernières années: le charbonnier Southern, les frangins Koch, Exxon Mobil… Bref, le gars est fiable, tu le paies, et il te renvoie l’ascenseur. Et comme il mange à tous les rateliers, il a expliqué qu’il reste indépendant de ses sources de financement, et qu’il serait même prêt à accepter de l’argent de Greenpeace pour financer ses recherches…

NB. Merci à Denis Delbecq, journaliste indépendant, d’avoir accepté que nous reproduisions son article sur notre blog. Nous vous invitons vivement à visiter son site : Effets de terre.

Le coût de recherche et développement du médicament tombe de haut…

Par
mardi 28 juin 2011
Miniature

La désinformation pharmaceutique sur les 802 millions de dollars par médicament mise à mal par des estimations récentes.

L’industrie pharmaceutique dispose de moyens de communication très performants pour déformer la réalité de ses actes en lançant des écrans de fumée tels que des chiffres fictifs et des données imaginaires et non vérifiables sur ses dépenses réelles en recherche et développement (R&D). Les mythes ainsi créés donnent l’image d’une industrie qui, plus que toute autre, investirait « sur ses fonds propres », en prenant des risques pour financer en permanence le développement de médicaments innovants. Lire la suite…

Les espions du BIO ont trouvé la faille : l’OTA (Organic Trade Association), l’Organisation du Commerce de la BIO aux Etats-Unis, est «modifiée» par des acteurs ayant des intérêts dans les OGM

Par
vendredi 10 juin 2011
Miniature

Un court documentaire par des espions du Bio détaille l’influence corruptrice des grandes entreprises multinationales de l’alimentation dans l’Organic Trade Association (OTA).


Les espions du BIO donnent des nouvelles en communiquant des renseignements sur les intérêts financiers et des contributions de campagne des sociétés qui sont représentées au sein du bureau de l’OTA, mais l’histoire qui sous-tend les efforts de Food Inc. pour coopter et en afaiblissant la Bio, tout en protégeant leurs intérêts dans l’agriculture industrielle avec les OGM et leurs fermes industrielles, remonte au tout début du Programme National de la BIO. Lire la suite…

Barbara Van Dyck : « ne travaille plus avec nous depuis le 2 juin »

Par
mercredi 8 juin 2011
Miniature

Barbara Van Dyck : "ne travaille plus avec nous depuis le 2 juin"

Pour comprendre le sens de cette étonnante capture d’écran, cliquez ici.

Le CRIIGEN dépose plainte pour faux et usage de faux contre Marc Fellous et l’AFBV

Par
jeudi 26 mai 2011
Miniature

Le CRIIGEN et le Professeur Gilles-Eric SERALINI ont saisi, ce 20 mai 2011, Monsieur le Procureur de la République de Paris d’une plainte pour faux et usage de faux visant un document produit en justice par le Professeur Marc FELLOUS et l’AFBV (Association Française des Biotechnologies Végétales), à l’occasion du procès au terme duquel Marc FELLOUS a été, le 18 janvier 2011, déclaré coupable de diffamation envers Gilles-Eric SERALINI. Les plaignants sont choqués par de telles pratiques, d’autant que la communication et les lettres diffamatoires de l’AFBV prétendaient vouloir réagir à la diffusion de «fausses informations» et aux entorses faites à «la neutralité scientifique». Lire la suite…

L’AESA offre le choix des armes…

Par
mercredi 13 avril 2011
Miniature

Le 31 mars dernier s’est tenu à Bruxelles un atelier de consultations de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (AESA, ou EFSA[1] en anglais) qui était censé traiter du concept d’équivalence en substance, comme l’avait initialement proposé la directrice exécutive de l’agence, Madame Geslain-Lanéelle, à la demande de l’eurodéputé José Bové en novembre 2010. Lire la suite…