Christine Noiville | Sciences Citoyennes

Projet de loi pour la déontologie de l’expertise et la protection des lanceurs d’alerte

Par
jeudi 21 octobre 2010
Miniature

La Fondation Sciences Citoyennes a élaboré, avec l’aide des juristes Marie-Angèle Hermitte et Christine Noiville, un projet de loi de loi pour la déontologie de l’expertise et la protection des lanceurs d’alerte. Lire le reste de cet article »

Tantôt David contre Goliath, tantôt Galilée…

Par
samedi 28 juin 2008
Miniature
QUOTIDIEN : samedi 28 juin 2008. http://www.humanite.fr/node/48026

Nous sommes tous des lanceurs d’alerte… C’est à n’en pas douter l’une des expressions en vue du moment, comme le furent, en leur temps, l’altermondialiste ou le « bourgeois bohème ». Aujourd’hui, il faut en être ou en connaître : un lanceur d’alerte. Des salles de rédaction aux bancs de l’Assemblée nationale, chacun essaie de revêtir la panoplie du Zorro sociétal, environnemental ou sanitaire pour ajouter une estampille « Grenelly correct » à son message. Lire le reste de cet article »

Journée sur les lanceurs d’alerte et l’expertise au Sénat

Par
jeudi 27 mars 2008
Miniature

Attention ! L’inscription est OBLIGATOIRE car le colloque se passera au Sénat : Les participants doivent s’inscrire auprès de Sciences Citoyennes à contact[@]sciencescitoyennes.org ou par téléphone au 01 43 14 73 65. Le jour même il faut se munir d’une pièce d’identité. Lire le reste de cet article »

Santé publique et droit du travail

Par
vendredi 4 novembre 2005
Miniature

Par Marie-Angèle Hermitte, Marthe Torre-Schaub (Chercheurs au Centre de recherches sur le droit des sciences et des techniques, Paris I – CNRS)

Toutes les affaires de santé publique qui ont fait l’actualité des trente dernières années ont un point commun : entre le moment où les premiers indices de l’existence d’un risque sont repérés et le moment où le risque est publiquement reconnu, une période de temps s’écoule, entraînant la réalisation ou l’aggravation des dommages. Les causes de la perte de temps sont multiples. Parmi elles, on trouve la difficulté à parler ou à se faire entendre, rencontrée par les salariés qui repèrent le risque. On pense ici très précisément, non pas au salarié qui craint pour sa santé ou celle de ses collègues, mais celui qui, n’étant pas spécialement chargé d’une mission ayant trait à la sécurité, suspecte un risque pour le public ou l’environnement. Lire le reste de cet article »

Du bon gouvernement des risques. Le droit et la question du "risque acceptable"

Par
lundi 26 janvier 2004
Miniature

Amiante, vache folle, sang contaminé, OGM : le risque écologique et sanitaire est au cœur de nouvelles mésententes entre les citoyens et les institutions.
Un nouveau livre de Christine Noiville. Lire le reste de cet article »

« Le vivant est-il un bien commun ? »

Par
vendredi 5 décembre 2003
Miniature

En collaboration avec l’association VIVAGORA*, avec le concours du Conseil régional d’Ile-de-France. Inscriptions : (nombre de place limités) : communication (@) ciup.fr Renseignements : vivagora (@) noos.fr ou 01 55 65 32 83. Lire le reste de cet article »

"La protection du lanceur d’alerte sanitaire"

Par
mercredi 9 avril 2003
Miniature

Le lanceur d’alerte est devenu un personnage central dans les questions de risque sanitaire. L’expérience montre, en effet, que dans la plupart des grandes affaires de sécurité sanitaire et environnementale, les difficultés généralement rencontrées par les lanceurs d’alerte, qu’il s’agisse d’individus ou de collectifs, retardent d’autant les mesures de gestion, de plusieurs mois à plusieurs décennies, temps pendant lequel des victimes « évitables » apparaissent. Lire le reste de cet article »