Les nanotechnologies : éthique et prospective industrielle | Sciences Citoyennes

Les nanotechnologies : éthique et prospective industrielle

Par
lundi 10 octobre 2005

Miniature

Résumé – Les politiques publiques auront à relever un défi majeur au cours des trente prochaines années, celui des nanotechnologies. Une relance ambitieuse des grands programmes scientifiques et techniques pour stimuler l’emploi et la compétitivité est à l’ordre du jour en France et dans l’Union européenne. A ce titre, les nanotechnologies sont appelées à prendre une place significative.

PDF - 365 ko

Les principaux pays de l’OCDE ont d’ores et déjà pris dans ce domaine des dispositions explicites de soutien public à la recherche et à l’innovation. Le Conseil compétitivité du 24 septembre 2004, prenant acte du rôle et du potentiel important des nanosciences et des nanotechnologies dans de nombreux domaines, a reconnu leur intérêt pour la qualité de la vie, le développement durable et la compétitivité de l’industrie européenne.

Reconnaissant que le développement des nanotechnologies est inéluctable, la section « Innovation et Entreprise » commune au Conseil général des mines et au Conseil général des technologies de l’information, a inscrit à son programme de travail une mission destinée à préparer les principaux axes d’évaluation de la politique publique française au regard des nanotechnologies, sur le fondement d’une analyse des contextes européen et international, en prenant en compte toutes leurs dimensions, en particulier sociétales et éthiques.

L’approche prospective a conduit la mission à resituer les nanotechnologies dans une dynamique beaucoup plus puissante qui est celle de la méta-convergence de technologies à capacité transformationnelle, à savoir les technologies de l’information et de la communication, les biotechnologies, les sciences et technologies cognitives, et les nanotechnologies.