La FSC dépose un cahier d’acteur dans le cadre de la Mission sciences participatives | Sciences Citoyennes

La FSC dépose un cahier d’acteur dans le cadre de la Mission sciences participatives

Par
mardi 27 octobre 2015

Miniature

Sans titre1La FSC a souhaité contribuer aux travaux menés par la mission sur les sciences participatives. Elle a donc choisi de déposer un cahier d’acteur en ligne afin d’ouvrir la réflexion sur le sens politique que doit revêtir une implication des citoyens dans la recherche, facteur impératif de la démocratisation de la recherche que la FSC appelle de ses vœux.

Cette mission a été confiée par les ministres en charge de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à François Houllier, PDG de l’Inra. L’objectif fixé à la mission sciences participatives est de produire un guide de bonnes pratiques permettant le développement des sciences participatives. Au-delà du cadre bien trop restreint de la lettre de mission, la FSC a souhaité être force de proposition en prenant en considération la complexité des enjeux relatifs à une implication des citoyens dans la recherche. A cette fin, nous formulons dans notre cahier d’acteur1 les recommandations suivantes :

1/ Ouverture par le Ministère de la Recherche d’un programme de recherche spécifiquement dédié aux projets de co-production des savoirs par une équipe de chercheurs académiques et d’organisations de la société civile à but non lucratif.

2/ Dans le cadre des contrats de plan Etat-région, étendre et pérenniser les programmes régionaux de recherche participative mis en place sous diverses formes par les Conseils régionaux (Picri en Ile-de-France ; Chercheurs-citoyens en Nord-Pas de Calais…).

3/ Mettre en place un groupe de travail spécifique au sein du HCERES2 pour dessiner les contours d’une évaluation des unités de recherche et des établissements qui prenne en considération l’émergence des pratiques de recherche participative. Ce groupe de travail devrait nécessairement être ouvert aux organisations de la société civile qui s’engagent en faveur d’un changement du rapport Sciences-société.

4/ Engager une politique volontariste de soutien au développement des boutiques de sciences.

5/ Encourager les laboratoires universitaires et organismes de recherche à inscrire la recherche participative dans leurs projets scientifiques et leurs axes de travail par la mise à disposition de financements spécifiques et pérennes.

6/ Encourager les échanges entre les organismes de recherche et les organisations de la société civile en matière de RSE, à l’instar du travail qu’a engagé la FSC avec l’INRA PACA depuis 2013.

7/ Ouverture aux acteurs du secteur associatif non marchand des dispositifs d’appui aux PME en matière de recherche et d’innovation : bourses de thèse et de monitorat en monde associatif, extension des bourses CIFRE aux associations et collectivités locales, « chèques » Recherche pour les associations

8/ Réorienter une partie des crédits aujourd’hui affectés à une logique « descendante et diffusionniste » de la culture scientifique et technique vers des initiatives favorisant la contextualisation et l’appropriation active des connaissances, la co-production de recherche, d’expertise et d’innovation entre chercheurs et citoyens

Vous pouvez télécharger le cahier d’acteur.

Pour plus d’informations concernant la mission sur les sciences participatives : http://www.sciences-participatives.com/

  1. Un cahier d’acteur est un document rédigé par une personne ou une organisation qui apporte une contribution – sous forme d’opinions, d’expériences et de propositions – à un débat ou une réflexion particulière.
  2.  Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur