- Part 3

Des éprouvettes revisitées – La fivète au prisme des médias (tribune parue sur le site de Mediapart le 28 février 2012)

Par
vendredi 2 mars 2012
Miniature

« Avec le temps va, tout s’en va… » dit la chanson, mais il reste toujours quelque chose et ce quelque chose est souvent façonné pour que la chanson devienne plus belle, exemplaire, facile à entendre. Ainsi commence t-on à fredonner un peu partout une version simplifiée, un brin people, de l’aventure des pionniers de la fivète (Fécondation in vitro et transfert d’embryon).

Les médias ont vite identifié un supposé « chef d’équipe » ( Le Monde, 4 mai 1983) là où il n’y avait que libre collaboration entre un gynécologue et un biologiste, appartenant à des institutions différentes,  au sein du Service du Pr Emile Papiernik. Après beaucoup d’hésitations pour attribuer à R. Frydman ou à J. Testart la « paternité scientifique » du premier bébé fivète, Le Monde (18 et 24 février 2012) vient de désigner le gynécologue comme père scientifique en abandonnant les guillemets tandis que le JDD (19 février 2012) réserve encore ce qualificatif au biologiste mais en conservant des guillemets bienvenus.

Version intégrale de l’article sur le site de Médiapart :

http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/280212/des-eprouvettes-revisitees

Intervention de Jacques Testart lors du 1er Conseil des ministres de l’Altergouvernement

Par
lundi 27 février 2012
Miniature

L’intervention de Jacques Testart au premier Conseil des ministres de l’Altergouvernement (14 février 2012)

Par et
lundi 27 février 2012
Miniature

Lire le reste de cet article »

Conférences de citoyens – Éclairage sur une procédure participative

Par
lundi 9 janvier 2012
Miniature

La Conférence de citoyens est une procédure de participation véritable qui combine une formation préalable (où les citoyens étudient) avec une intervention active (où les citoyens interrogent) et un positionnement collectif (où les citoyens discutent en interne puis avisent). Elle apparaît aujourd’hui, et après de nombreuses expériences mondiales, capable d’aider les élus à faire les choix les plus propices au bien général. Le prix à payer pour cet exercice démocratique est de le limiter à un petit nombre de citoyens tirés au sort plutôt que de consulter la population entière. En retour et au contraire d’autres procédures « participatives », celle-ci s’achève par la production d’avis, pas nécessairement unanimes, mais réfléchis collectivement et rédigés par les citoyens eux-mêmes. Lire le reste de cet article »

Technoscience et démocratie – Procédures participatives et nanotechnologies

Par
vendredi 6 janvier 2012
Miniature

Le développement des nanotechnologies depuis 10 ans a été réalisé hors de toute prise en compte de l’avis de la population. Des manifestations diverses (débats publics, expositions savantes, jurys  de citoyens, débats parlementaires, communications médiatiques…) ont révélé de fortes réticences mais celles-ci n’ont conduit à aucune mesure effective telle que seraient un moratoire sur les nanomatériaux et la  démonstration de leur innocuité  en préalable à toute dissémination. Comme dans d’autres secteurs technoscientifiques présentés comme susceptibles, et même souvent seuls capables, d’améliorer le sort de l’humanité, ce sont surtout des intérêts économiques qui imposent le développement de l’innovation. Cette situation fait courir des risques majeurs à l’intégrité de l’espèce et ne peut être résolue que par la reconnaissance du droit et de la capacité des citoyens à décider de leur avenir. Pour cela des procédures de gestion démocratique de la technoscience doivent être définies et adoptées sans réticences. Lire le reste de cet article »

En librairie : deux membres de la FSC, co-ministres de l’Altergouvernement

Par et
mardi 3 janvier 2012
Miniature

Mai 2012. Rien ne s’est passé comme prévu. Le président sortant et son concurrent le plus sérieux ont été tous deux balayés par un grand souffle d’air frais. En toute légalité, sans violence, le peuple français vient d’accomplir une nouvelle révolution. Lire le reste de cet article »

Autocritique de sciences

Par
mardi 3 janvier 2012
Miniature

Le 18 décembre 2011, j’avais rédigé ce billet pour Le vélo déchaîné :

« Il se passe quelque chose d’inédit grâce aux physiciens du CERN. Ces spécialistes de haute volée, agissant dans une discipline des plus complexes pour le grand public, cherchent à faire partager par tous les amateurs de science leurs doutes et leurs embûches. Lire le reste de cet article »

Le retour du tirage au sort

Par
mardi 13 décembre 2011
Miniature

Pourquoi une pratique  quasiment abandonnée depuis 2500 ans revient-elle en surface de la démocratie ? Appliqué à Athènes pour le gouvernement de quelques dizaines de milliers de personnes, le tirage au sort des dirigeants était le fait des citoyens  mâles, et donc sollicitait directement toute la population à l’exclusion des femmes et des esclaves.Après des siècles de dictature des riches et des rois, la Révolution a réinventé la république en promouvant la nomination par élection des représentants du peuple. Lire le reste de cet article »

Téléthon : le plus cher cabaret du monde ! (paru dans Nature et Progrès en novembre 2011)

Par
lundi 12 décembre 2011
Miniature

Comme tous les spectacles de masse, le Téléthon est recopié de la télé américaine. On y voit des vedettes comblées s’apitoyer sur des enfants survivants. Le but est de collecter des sous par millions au nom de l’équation incontournable : argent = recherche = guérison, comme d’autres ont admis que croissance = progrès = bien-être ou encore clonage = immortalité. La magie est renforcée par le sacrifice : il faut courir ou grimper ou nager « contre la maladie ». On dira que c’est plus rationnel que des chrétiens qui se flagellent ou se crucifient ou que des islamistes qui se font exploser, sans même prétendre contribuer au progrès médical. Est-ce certain ? Lire le reste de cet article »

L’humain végétalisé (paru dans Libération le 14 octobre 2011)

Par
vendredi 14 octobre 2011
Miniature

«Chaque année, chaque jour, des espèces nouvelles naissaient, plus nombreuses qu’il n’en fallait à l’armée des naturalistes pour leur trouver un nom ; certaines monstrueuses, d’autres charmantes, d’autres encore inopinément utiles, comme les chênes laitiers qui poussaient dans le Casentino. Pourquoi ne pas espérer dans un progrès ? Pourquoi ne pas croire en une nouvelle sélection millénaire, en un homme nouveau qui aurait la force et la rapidité du tigre, la longévité du cèdre, la prudence de la fourmi ? (1).» Ce surhumain imaginé par Primo Levi n’a pas les raideurs instrumentales des androïdes bidouillés par nos modernes transhumanistes. Il doit son écart à la norme que nous connaissons, à une modification inouïe : celle de la levée des défenses immunitaires qui permettrait la fécondation des femmes par des entités animales ou même végétales. Lire le reste de cet article »